Belle et Sébastien

Belle et Sébastien

Les lieux de tournage

La vallée de Haute Maurienne Vanoise

Haute maurienne vanoise la beaute sauvage

La vallée de Haute Maurienne Vanoise a été le studio grandeur nature de la grande majorité des scènes du film. Du village de Bramans à l'authentique hameau de l'Ecot, Nicolas Vanier, qui connaissait déjà bien la Haute Maurienne pour y avoir créé certaines étapes de la Grande Odyssée, une course de chiens de traîneaux, a posé ses caméras dans de nombreux coins et recoins plein de charmes dont il apprécie la beauté et la majesté. Le tournage s'est déroulé sur trois saisons, été, automne, hiver et lui a permis de mettre en lumière les alpages, glaciers, hameaux et villages... Une expérience unique à laquelle de nombreux habitants de la vallée ont pu participer. 

Carte artistique des lieux de tournage

Carte des lieux de tournage

Les falaises de Font d'Urles

C'est à Font d'Urles qu'ont été tournées, durant l'été 2012, les scènes d'ouverture du film : la scène du sauvetage du petit cabri par Sébastien, qui descend la paroi en rappel sous l'oeil de César.

Falaise   Falaise

Le village de Saint Martin

Le hameau de l'Ecot

L'écot - film  L'écot - © Solen

Le village de Sébastien est composé de nombreuses prises de vues du hameau de l'Ecot, perle rare de la vallée qui se trouve en amont du village de Bonneval sur Arc. Les plans pris assez loin du village de Saint-Martin sont des plans de l'Ecot. Certaines scènes de l'intérieur du village ont également été prises à cet endroit.

  L'Ecot 27

  L'Ecot 3

  L'Ecot 1

Là où je t'emmènerai avec Nicolas Vanier

Bonneval-sur-Arc

D'autres scènes de l'intérieur du village du film ont été tournées à Bonneval-sur-Arc : la place sur laquelle les villageois sont interrogés par le Lieutenant Peter, les ruelles dans lesquelles les villageois sont malmenés par les soldats et la boulangerie dans laquelle travaille Angelina.

Place bonneval 3  

  

Bessans

La maison du docteur se trouve à Bessans dans la rue du 14 septembre 1944.

Bramans

L'école se trouve à Bramans. Les scènes d'intérieur du chalet de César ont été tournées dans une maison dont l'intérieur est d'époque qui se trouve rue de la Combe.

Le Hameau d'Avérole

Le village d'Avérole a également servi de décor au film. On le voit notamment dans des plans éloignés du village, depuis le chalet de César.

Le chalet de César

Le chalet de César se trouve dans la vallée d'Avérole, en Haute Maurienne Vanoise. Il se trouve en aval du refuge d'Avérole. C'est dans cette vallée qu'ont été tournées de nombreuses scènes du film, notamment les courses dans les fleurs ou le retour des chasseurs (réplique de Sébastien "Tu pues comme un bouc") ou encore la discussion avec César après l'incident avec les Allemands.

  

Le lac Blanc et le lac du lait

Le lac que l'on aperçoit dans Belle et Sébastien lorsque les deux amis se promènent en montagne est le lac Blanc, sur les hauteurs de Termignon. La sieste au soleil des deux amis a été tournée sur une grande pierre près du lac.

  

  

Le lac Blanc se trouve non loin du lac Lait que l'on aperçoit aussi au début du film.

Le lac du lait 

La cascade

La cascade où Sébastien nage avec Belle se trouve à proximité de l'Ecot et du Pont de la Lama.

  

Les Glantières

Les Glantières (nom fictif) avec les deux cascades près desquelles Belle et Sébastien se rencontrent à plusieurs reprises se trouvent à proximité du col de l'Iseran, dans la vallée de la Lenta, à côté d'une ancienne maison cantonnière.

  

  

La cabane de Sébastien

La cabane de Sébastien s'appelle en réalité la Cabane sous la roche. Elle se situe dans le secteur des Pierres Longues au-dessus de Lanslebourg-Mont-Cenis, pas très loin de la piste.

 

 

 

La vallée de la Meije

La vallée où a lieu la battue, appelée la Meije dans le film, est en réalité la vallée d'Ambin, sur la commune de Bramans.

 

La caserne allemande

La caserne allemande est en réalité composée des forts Marie-Thérèse et Victor-Emmanuel, qui le fort principal de la Barrière de l'Esseillon, une chaine de 5 forts construite au XIX ème siècle par le royaume de Piémont-Sardaigne pour verrouiller la haute vallée de l'Arc (Haut-Maurienne) et l'accès au col du Mont-Cenis. Leur construction intervient après le congrès de Vienne en 1815 et est financé par les indemnités versées par la France à la coalition alliée victorieuse de Napoléon. Ils n'ont néanmoins jamais connu de combats. Quand la Savoie est devenue française en 1860, ils devaient verrouiller la frontière en sens inverse, pour empêcher toute invasion italienne. Durant la Seconde guerre mondiale, à partir de 1943, le fort V-E a servi de prison. Aujourd'hui, une association, l'association des forts de l'Esseillon, organise des chantiers bénévoles pour restaurer ces forts. La redoute Marie-Christine accueille aujourd'hui un centre culturel et un gîte d'étape.

  

 

Voici un extrait d'un reportage de l'émission "Des racines et des ailes" sur Les pays de Savoie, qui évoque l'histoire des forts de l'Esseillon.

La grotte des clandestins

La grotte où les résistants cachent les réfugiés juifs des Allemands est en réalité la grotte des 14 chapeaux sur la commune de Bramans.

Voici une vidéo qui montre la mise en conformité de la grotte pour le tournage.

 

La bergerie

La bergerie se trouve dans la vallée du Ribon, près de Bessans, dans le dernier hameau du vallon, l'Arcelle, au bout de la piste. On aperçoit en effet à proximité le rocher dit "La Tête" en arrière plan. Les scènes de jeux dans la neige ont été tournées à l'entrée la vallée du Ribon.

© Gaumont Distribution (Eric Travers ou Nicolas Vanier) : Photographies (dans l'ordre de lecture) : 1,2,3,5,7,9,13,15,17,20,22,25,27,29,30,32,33

Date de dernière mise à jour : 13/01/2019

  • 69 votes. Moyenne 3.38 sur 5.

Commentaires

  • CHISTELm
    • 1. CHISTELm Le 27/12/2019
    Vous dites que la scène a la fin du film à été tourné au dessus de Chamonix, mais où ça exactement ?
    • solenn_
      • solenn_Le 09/01/2020
      Bonjour, Je ne sais pas exactement où, il faudra que je me replonge dans le film pour identifier les sommets visibles à la fin du film ainsi que le glacier (plans large, le reste du décors ayant été recréé à Bessans en Haute Maurienne).
  • Donald67
    • 2. Donald67 Le 24/01/2016
    Merci pour toutes ces infos. Nous étions justement en vacances en Haute Maurienne pendant l'été 2015. Il y a nombreuses fois où l'on aperçoit le Dôme de Chasseforêt et la Grande Casse depuis l'Est
  • Gmt
    • 3. Gmt Le 23/12/2015
    Il me semble que les scènes sur le glacier pour le passage en Suisse dans le film, sont tournés sur le glacier de la girose dans le massif de la Meije. ( vue du sommet du râteau et de la Meije au fond.
    • belleetsebastien
      • belleetsebastienLe 26/01/2016
      La scène finale, après la tempête, a été tournée au dessus de Chamonix. Tout le reste a été créé par l'équipe de tournage sur le plateau de Bessans.
  • Raymond H
    • 4. Raymond H Le 23/12/2015
    Merci pour cet article très documenté. Nous connaissons bien la Haute Maurienne pour avoir passé pendant plus de 15 ans nos vacances d'hiver et quelques vacances d'été à Bonneval sur Arc, et nous être promenés souvent avec ma femme et nos enfants sur la route de l'Ecot, village d'alpage de Bonneval sur Arc. Un coin de paradis que ce soit en hiver ou en été.
  • frederic
    • 5. frederic Le 21/12/2015
    Bravo pour toutes ces informations sur le film et vos recherches. Ces coins de Haute Maurienne trop méconnus sont pourtant magnifiques : j y vais tous les ans en vacances depuis plus de 10 ans et j 'ai pu découvrir au fil des années beaucoup de ces endroits que vous évoquez. Merci encore pour votre travail.
  • lecorno
    • 6. lecorno Le 13/12/2015
    Je croyais que des scènes etaient tournées dans l'Ain avec des figurants de bellegarde sur valserine ??
    • belleetsebastien
      • belleetsebastienLe 14/12/2015
      Oui, pour le second film actuellement en salles Belle et Sébastien, l'aventure continue. la moitié de scènes environs ont été tournées dans l'Ain.