Belle et Sébastien

Belle et Sébastien

Nicolas Vanier

Cette page est en cours de réécriture

Nicolas Vanier est né le 5 mai 1962 Dakar au Sénégal. Il a passé son enfance en Sologne. Il est attiré par le Grand Nord dès son plus jeune âge. "Pendant mon adolescence, j'ai vécu cela comme une souffrance parce que je ne pensais pas que je pourrai, un jour, réaliser mes rêves. Je n'osai pas en parler ni à mes parents, ni à mes copains. Si je leur avais dit que je voulais traverser le Grand Nord avec un traîneau à chiens, ils m'auraient dit : t'as raison pauvre fou ! Je me sentais tellement différent des autres que j'en étais complexé, je gardais cela pour moi." 

Elève à Paris au collège, il ne s'y s'en pas bien et ses résultats scolaires en patissent. Il organise sa première expédition à l'âge de 15 ans dans les Pyrénées avec des amis:  "J’avais 15 ans et, avec trois copains, nous sommes partis à pied avec nos cannes à pêche. On a crevé de faim comme jamais car on avait perdu une partie de notre nourriture. C’était ma première aventure". 

Nicolas vanier 1

Les débuts

Au lycée, il intègre un établissement agricole à Montargis, en pleine campagne, et passe un bac D option agronomique. En 1979, à la fin de son année de seconde, il part pour sa première expéridion, seul, en Laponie suédoise. Il traverse le pays cette région pedant 2 mois à la rencontre des éleveurs de rennes. L'année suivante, il part pour le Canada avec des amis. Ensemble, ils relient la ville de Schefferville au Québec jusqu’à la baie d’Ungava en canoë. Il obtient son baccalauréat en 1981 et décide de prendre une année sabatique. Il étend parler d'une expédition sponsorisée par la chaîne Antenne 2. A force de presévérence, il réussit à en faire partie. Ainsi, pendant l'hiver 1983-1984, il traverse le Nouveau-Québec Labrador en traîneau à chien. Il est le plus jeune membre de la troupe composée de deux Canadiens et deux Français.  Il réalise le film « Coureurs des bois » qui retrace son aventure et écrit un premier livre, Grand Nord.

A son retour, il s'inscrit à l'ISTOM, une école qui forme des ingénieurs spécialistes de l’agrodéveloppement international. Il obtient son diplome mais est surtout concentré sur l'organisation de ses prochains voyages. 

Coureur des bois

L'explorateur

L enfant des neiges

En 1986 et 1987, il traverse les montagnes Rocheuses et l’Alaska en trois étapes : la première en canoë, la seconde avec les chevaux et la troisième en chiens de traineau. Une expédition de 7000 km devenue "le  Triathlon historique" dans son carnet de voyage. 

Pendant l'hiver 1988-1989, il traverse une nouvelle fois la Laponie, la première région du Grand Nord qu'il a découverte, dans un périple de 1000 kilomètres entre Kiruna et Mourmansk. Pour la première fois, son attelage est composé de ses propres chiens.

En 1990 et 1991, Nicolas Vanier organise une nouvelle grande expédition, la Transibérie. L'objectif : traverser la Sibérie du lac Baïkal à l'océan Arctique. Le voyage est long de près de 7000 km. L'explorateur et son équipe utilisent tour à tour canoë, rennes, chevaux, poneys et traineaux à chiens. A la suite de cette expédition, il réalise un documentaire Le voyageur du froid et écrit deux livres, Taïga et Transibérie.

En 1994 et 1995, il traverse une nouvelle fois les Rocheuses. cette fois-ci, il est accompagné de son épouse Diane et de leur fille Montaine, âgée d'un an et demi. Leur aventure est racontée dans un documentaire et un livre intitulés L'enfant des neiges.

En 1999, il repart en expédition dans un périple de plus de 8600 km de l’Alaska à la ville Québec : c'est l’Odyssée Blanche. 

En 2005-2006, Nicolas Vanier réalise l’Odyssée Sibérienne, une expédition de 8000 km en Sibérie, reliant le lac Baïkal jusqu’à la place Rouge à Moscou. Le livre Mémoires Glacées est publié.

  

En 2011, les livres La Passion du Grand Nord et Le Grand Voyage Tome 1 sont publiés.

En 2012, le livre Le Grand voyage Tome 2 est publié.

En  2012 et 2013, Nicolas Vanier se lance dans un nouveau défi, l’Odyssée Sauvage : il a relié l’Océan Pacifique au Lac Baïkal avec ses chiens de traineau. Il doit également participer à deux courses de chiens de traineau : la Yukon Quest au Canada et la Iditarod en Alaska. Nicolas doit également adapter son roman ''L’or sous la neige'' au cinéma. Le projet est toujours en pose à l'heure actuelle.

  

En 2015, alors que le tournage de son prochain film "L'école buisonnière" est retardé d'un an à cause de difficultés de financement, Nicolas Vanier prend le départ de la Yukon Quest avec ses chiens. 

En mars 2017, il participe à l'Iditarod qu'il présente comme sa dernière grande aventure dans les pays d'en haut. Il fini 36 ème au général et 3 ème au classement rookies. Il raccroche les gants à l'issue de la course.

Le musher

En 1996, Nicolas se lance un nouveau défi : participer à la Yukon Quest, une célèbre course de chiens de traineau, qui est certainement une des plus difficiles du monde. 

Yukon quest

En 2005 a lieu la première édition de la Grande Odyssée, une course de chiens de traineau de plus de 1000 km à travers les Alpes créée à son initiative.

Le réalisateur

En 2004, le Dernier Trappeur sort au cinéma. C’est le premier long métrage de Nicolas Vanier. 2.3 millions de spectateurs verront le film au cinéma. Le livre ''L’or sous la neige''  est publié la même année.

En 2008, Nicolas tourne le film Loup, en Sibérie Orientale, au sein du clan des Evènes. Le film sortira en 2009 et rassemblera 1.6 millions de spectateurs. Le roman éponyme sera publié la même année.

En 2012, Nicolas se lance alors dans l’adaptation au cinéma d’un monument de la télévision française : Belle et Sébastien, de Cécile Aubry. 

A l'automne 2016, il réalise "L'école buissonnière", un film tourné en Sologne, région dans laquelle il a passé une partie de son enfance et où il vit encore aujourd'hui. Le film doit sortir le 11 octobre 2017. 

En 2018, il tourne le film Donne moi des ailes entre le Gard, les Haut-de-France et la Norvège, inspiré de l'histoire de Christian Moullec.

Entre avril et juillet 2019, il réalise l'adaptation d'une autre série culte de la télévision française, Poly, dans laquelle il dirige une nouvelle fois François Cluzet. Le film sort le 21 octobre 2020 au cinéma.

Filmographie

Documentaires

  • 1985 : Coureurs des bois
  • 1988 : CaravaneRivières ouvertesPartage des eaux | Le Triathlon Historique
  • 1989 : La course des trappeurs au Labrador
  • 1992 : Au nord de l'hiver
  • 1995 : L'Enfant des neiges
  • 1997 : Un hiver de chiens
  • 1999 : L'Odyssée blanche
  • 2006 : Chiens des neiges
  • 2007 : Grande Odyssée 2007
  • 2013 : La dernière meute
  • 2014 : L'Odyssée sauvage

Fiction

  • 2004 : Le Dernier Trappeur
  • 2008 : Loup
  • 2013 : Belle et Sébastien
  • 2017 : L'École buissonnière
  • 2019 : Donne-moi des ailes
  • 2020 : Poly

Bibliographie

Romans

  • 1994 : Solitudes blanches
  • 1998 : Le Grand Brâme
  • 2001 : Le Chant du Grand Nord :
    • Tome 1 - Le Chasseur de rêve
    • Tome 2 : La Tempête blanche
  • 2004 : L'Or sous la neige
  • 2008 : Loup
  • Le Grand Voyage :
    • 2011 : Tome 1 - Mohawks et les Peuples d'en haut
    • ​​​​​​​2012 : Tome 2 - La Quête de Mohawks 
  • 2013 : Belle et Sébastien
  • 2017 : L'École buissonnière
  • 2019 : Donne-moi des ailes
  • 2020 : Poly

Récits de voyages

  • 1988 : Le Triathlon historique 
  • 1988 : Solitude nord 
  • 1992 : Transsibérie, le mythe sauvage 
  • 1993 : La Vie en nord - Retour sur ses 12 premières années d'aventure
  • 1994 : Otchum, chef de meute
  • 1995 : L'Enfant des neiges
  • 1997 : Un hiver sur les traces de Jack London
  • 1997 : Nord
  • 1998 : Destin Nord
  • 1998 : Territoire
  • 1998 : Taïga (réédition illustrée de Transsibérie)
  • 1999 : L'Odyssée blanche
  • 2000 : C'est encore loin l'Alaska...
  • 2006 : L'Odyssée sibérienne
  • 2007 : Mémoires glacées - Retour sur ses voyages
  • 2014 : Avec mes chiens : L'odyssée sauvage - Récit de sa dernière expédition
  • 2015 : La Grande Course - Récit de sa dernière participation à la Yukon Quest

Beaux livres

  • 2003 : Le Voyageur du froid
  • 2004 : Le Dernier Trappeur : Making of
  • 2008 : Loup - le livre des photos du films
  • 2011 : La Passion du Grand Nord - 30 années d'expéditions en photos
  • 2016 : Les Pieds sur terre : encyclopédie de la nature mois par mois

Bandes dessinées

  • 2009 : Loup (dessins d'Éric Stalner et Pierre Boisserie)
  • 2011 : L'Or sous la neige (dessins d'Éric Stalner et Jean-Marc Stalner)
  • 2013 : Belle et Sébastien (dessins de Jean-Marc Stalner)
  • 2019 : Donne moi des ailes (dessins de Steven Lejeune)
  • 2020 : Poly (dessins de Steven Lejeune)

Livres jeunesses

  • 1997 : Robinson du froid
  • 2004 : Le Dernier Trappeur
  • 2005 : Tadlak, entre chien et loup, avec Diane Vanier

Sources

Le site officiel de Nicolas Vanier : tous ses projets y sont retracés et illustrer de photos tel un carnet de voyage
- Nicolas Vanier : mes 20 ans, L'Etudiant, 26 février 2010
- Nicolas Vanier: "Ma première aventure, c’était dans les Pyrénées", La Nouvelle République des Pyrénées, 30 octobre 2020
- Portrait de musher : Nicolas Vanier, chiensdetraineau.com

Date de dernière mise à jour : 29/11/2020

  • 3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.