Belle et Sébastien

Belle et Sébastien

Malabar Princess (film)

Malabar Princess raconte l'histoire de Tom, un jeune garçon que son père confie à son-grand-père maternel. Réservé, l'enfant ne comprend pas que sa mère est décédée. Disparue en montagne, elle était sur les traces de l'épave du Malabar Princess, un avion indien qui s'est écrasé dans le glacier des Bossons au dessus de Chamonix en 1950.

Réalisé par Gilles Legrand, le film est sorti au cinéma le 3 mars 2004.

Affiche Malabar Princess

Bandes annonces

Synopsis

Tom est un jeune garçon difficile : il est renfermé et a de grosses difficultés scolaires. Son père, Pierre le confie à Gaspard, son grand-père qu'il n'a pas vu depuis l'âge de 3 ans et dont il n'a aucun souvenir. 5 ans plus tôt, sa mère a disparu en montagne, tombée dans un crevasse. Pour Tom, disparaître ne veut pas dire mourir, malgré ce que lui disent Benoit et son oncle Robert, passionné par le crash du Malabar Princess, dont le fils est aussi mort en montagne. Il veut qu'on l'aide à retrouver sa maman et s'obstine à comprendre, car ni son père, ni son grand-père n'ont le courage de lui dire la vérité. Il va peu à peu faire remonter à la surface les secrets et non-dits, comme le glacier rend les corps et les débris. A la montagne, dans sa petite école, Tom va pouvoir compter sur le soutien de son institutrice Valentine, qui va s'attacher à lui, l'aider à progresser et à s'ouvrir aux autres...

Distribution

Jacques Villeret : Gaspard
Jules-Angelo Bigarnet : Tom
Michèle Laroque : Valentine
Claude Brasseur : Robert
Clovis Cornillac : Pierre
Damien Jouillerot : Benoit
Urbain Cancelier : Gaston
Fabienne Chaudat : Odette
Georges Claisse : Le gardien du refuge
Roland Marchisio : Le bijoutier
Patrick Ligardes : Le gendarme Petit
Franck Adrien : le gendarme de l'hélico
Julianne Loucq : Sophie
Alexandre Brasseur : Gérard
Rémi Bergman : le vendeur d'optique
Philippe Vuaillat : Pompier à la DZ
Bernard Veillet : Collègue de Gaston
Marion Gannaz : Fillette à l'école

Fiche technique

Réalisateur : Gilles Legrand
Scénaristes : Gilles Legrand, Marie-Aude Murail et Philippe Vuaillat
Production : Frédéric Brillion (Epithète Films), Rhône-Alpes Cinéma, France 3 Cinéma
Musique : René Aubry
Directeur de la photographie : Yves Angelo
Décors : Denis Renault, Luc Moreau (glacier)
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h34
Sortie française : 

Images du film

Autour du film

Inspiré d'une histoire vraie

Le film relate le crash du Lockheed L-749A Constellation, avion assurant le vol 245 Air India reliant Bombay à Londres, le 3 novembre 1950. L'appareil disparut à 10h45 des radars alors qu'il approchait de sa prochaine escale à Genève. Les secours mettront plus de deux jours à localiser le Malabar Princess, en raison de conditions météorologiques difficiles, et 2 jours de plus à rejoindre l'épave. Ils ne pourront que contaster le décès de l'ensemble des occupants, 39 passagers et 6 membres d’équipage. Les passagers étaient principalement des marins indiens et pakistanais qui se rendaient à Newcastle Upon Tyne où ils devaient embarquer. L'avion ne s'est pas désintégré en se crashant, ce qui laisse penser qu'il reprenait de la hauteur au moment de l'impact. Il se trouvait à peine à 200 mètres du sommet, à 4671 mètres d'altitudes, dans le glacier des Bossons. 

16 ans plus tard, le 24 janvier 1966, un second avion, toujours de la compagnie Air India, s'est craché au même endroit. L'appareil, un Boeing 707-437, faisaient la liaison entre Bombay et New York via Beyrouth, Genève et Londres. Il n'y eut aucun survivant parmi les 117 occupants de l'avion dont le physicien indien Homi Jehangir Bhabha.

Des références à d'autres oeuvres

L'académicien français Henry Troyat a publié dès 1952 un roman devenu best-seller, La Neige en deuil, qui relate le crash de l'avion vécu par 2 frères habitants un village de la vallée de Chamonix. Il fut adapté en film en 1956.

Dans le film, Tom apprend la lecture en lisant toujours la même bande-dessinée, Tintin au Tibet. De nombreux dessins dans cette BD sont inspirés de plans du film La neige en deuil (1956) d'Edward Dmytryk, adapté du roman d'Henri Troyat. Dans Tintin au Tibet, Tintin part au secours de son ami Chang dont l'avion s'est écrasé dans l'Himalaya.

Des liens avec la saga Belle et Sébastien

  • Urbain Cancelier (Gaston) interprète le rôle du maire dans les deux premiers films de la trilogie Belle et Sébastien avec Félix Bossuet. Clovis Cornillac (Pierre) incarne le rôle de Joseph dans Belle et Sébastien 3 le dernier chapitre dont il est aussi le réalisateur. Enfin, Michèle Laroque joue le rôle de Corinne, la grand-mère de Sébastien dans la version modernisée sortie au cinéma en 2022.
  • Le réalisateur, Gilles Legrand, est également l'un des producteurs de Belle et Sébastien (2013) pour la société Epitète Films.
  • L'intrigue de Belle et Sébastien, l'aventure continue fait écho à l'histoire des crashs des deux avions d'Air India dans le glacier des Bossons, ainsi qu'à d'autres crash survenus dans des circonstances similaires. L'intrigue du film Malabar Princess, avec la conviction de Tom qu'il va retrouver sa mère, fait aussi écho à la quête de Sébastien pour retrouver Angelina. 

Tournage

Le film a été tourné pendant le printemps et l'été 2003 à Chamonix, Saint-Gervais, Vallorcine, Argentière, Les Houches, La Charme, La Plagne et sur les pentes du Mont Blanc.

Date de dernière mise à jour : 10/09/2022

  • 3 votes. Moyenne 3.4 sur 5.