Belle et Sébastien

Belle et Sébastien

Mehdi à la télévision

Après Le Jeune Fabre, Mehdi a tourné dans plusieurs séries et téléfilms : 

Sommaire

1. Introduction
2. Kick, Raoul, la moto, les jeunes et les autres (1980) : Philippe
3. Salut champion #3 Moto Story (1981) : Dugat
4. La famille Ramdam (1990) : Mehdi Ramdam
5. Inspecteur Moretti  (1997) : Slimane/De Niro
6. Autres : Cap des pins, La vie devant nous

Bannieres Mehdi a la tele

Kick, Raoul, la moto, les jeunes et les autres (1980)

Kick, Raoul, la moto, les jeunes et les autres est une série en six épisodes réalisée par Marc Simenon. Elle a été diffusée à partir du  sur TF1. Les épisodes, d'une durée d'envrion 55 minutes, étaient programmés à 19h30.

La série a été rediffusée à plusieurs reprises : sur TF1 à partir du 9 janvier 1982 (à 13h50) ou encore sur La Cinq à partir du 4 juillet 1990. 

Mehdi retour en motard

Synopsis

Dans un petit village de l'Ariège, des jeunes fondent un club de moto avec l'aide du mécano du village, Raoul. Ils vont prendre par à toutes sortes d'aventures, autant sportives qu'humaines...

Fiche technique

  • Réalisation : Marc Simenon
  • Scénario : Louis Rognoni et Daniel Goldenberg
  • Production : TF1
  • Générique : Mario D’Alba
  • Arrangements musicaux : Jean-Jacques Giraud
  • Producteur délégué : Roger Deplanche
  • Directeur de la photographie : Jean-Jacques Guyard
  • Assistants réalisateur : Xavier de Cassan-Floyrac, Pascale Dallet
  • Scripte : Claude Hirtz
  • Ingénieur du son : Yvon Dacquay
  • Costumes : Rose Daver
  • Montage : Wally Rebane
  • Lieux de tournage : Alba-la-Romaine, Saint-Pons, Saint-Jean Le Centenier, Vallée de l'Ibie

Distribution

  • Frédéric de Pasquale : Raoul
  • Catherine Leprince : Christine
  • Alain Desplanques : Jean-François
  • Mehdi El Glaoui : Philippe
  • Charlotte Wallior : Anne
  • Évelyne Dandry : Martine
  • Paul Préboist : Jules
  • Van Doude : Guilbeau
  • Philippe Moreau : Anglade
  • Paul Rieger : Chaille
  • Pierre Bojic : Le médecin

 

  • Eric Do : Roger
  • Gérard Loussine : Lucien
  • Louis-Michel Colla : Vincent
  • Frédéric Witta : Bernard
  • Mario D'Alba : Johnny Speed
  • Mylène Demongeot : Martine #2
  • Maurice Chevit : Roulède
  • Michel Bardinet : Gravier
  • Jacques Verlier : Perrin
  • Hong Maï Thomas : Mme Chaille
  • Bernard Charlan : René

Images et articles

Les acteurs principaux de la sérieMehdi dans la série Kick © EbayKick Episode 1 © Base de Données  de films français avec imagesKick Episode 5 © Base de Données  de films français avec images

Episodes

Les résumés des épisodes sont issus de journaux TV. D.R

1. Johnny Speed (15 mai 1980)

Johnny Speed, un motard de passage dans la région, influence les jeunes gens et les entraîne dans des équipées dangereuses. Raoul parvient à leur faire comprendre que Johnny est un voyou et qu'il ne faut pas l'écouter. Par ailleurs, Raoul incite les jeunes gens à fonder un moto club...

2. Le moto-club (22 mai 1980)

A Alba, les jeunes mordus de la moto ont décidé de fonder un moto-club. Monsieur Jules, le patron du bistrot, est violemment hostile au projet, car il estime que la moto est un vice. Tout irait pour le mieux si quelqu'un acceptait d'abriter le siège social du moto-club, mais personne n'y consent.

3. Le Hold-up (29 mai 1980)

Les choses ne s'arrangent pas pour les jeunes motards, bien au contraire ! Un hold-up a été commis à la succursale de la banque, les témoins sont formels : le "braqueur" était un motard. Tous les jeunes deviennent suspects... y compris Raoul. On ne sait rien sur lui et certains aimeraient bien connaître la provenance de l'argent dont il dispose. Pour tout arranger, Christine surprend une conversation téléphonique assez curieuse de Raoul avec une personne du cabinet du ministre...

4. L'Enduro (5 juin 1980)

Cet après-midi va se dérouler l'enduro dont le parcours a été soigneusement reconnu et homologué par les responsables de la fédération. Ce n'est plus de la plaisanterie. 
M. Chaille, le père de Lucien, qui insistait tant pour que l'épreuve ne passe pas au bord de ses vignes, a accepté de tenir lui-même un poste de contrôle. Au passage, il encourage Lucien, le ficton, couvert de boue, et qui, en vérité, monté sur son infame patoire a bien peu de chances d'inquiéter les concurrents venus de toute la région et même de plus loin, il y a là de redoutables spécialistes dont le champion de France !

5. Le Champion (12 juin 1980)

Le Moto-Club d'Alba n'échappe pas à la règle générale : il y a toujours, parmi les membres de ces clubs, un ou plusieurs jeunes qui envisagent de passer pro. 
Ici, le candidat champion, c'est Roger. Ce dernier, bien que membre à part entière du Moto-Club, n'est pas comme les autres, fils de notables ou de commerçants; lui, il gagne sa vie comme mécano à l'atelier de Raoul.

6. Martine (19 juin 1980)

Au Café des Platanes, les habitués s'interrogent encore sur la personnalité de Raoul qui demeure toujours un mystère... L'attention des clients est attirée par le passage de Martine, la mère de Vincent, l'un des jeunes du club. Martine ne laisse pas Raoul indifférent. Il l'invite à dîner, mais cette dernière a déjà d'autres engagements. L'invitation se trouve reportée à plus tard... Raoul rejoint le bastidon dans la montagne où il a l'habitude de passer les fins de semaine. Christine est là, avide de solitude, prétend-elle...

Salut champion (1981)

Salut Champion est une série télévisée en 13 épisodes diffusée sur TF1 entre le 10 avril et le 2 août 1981. 

Chaque épisode suit le duo de journalistes sportif formé par Vincent Navailles et Juliette Majoureau, interprétés par Jacques Charrier et Chantal Nobel, qui couvrent différents évènements sportifs. 

Mehdi apparait dans le troisième épisode de la série Moto Story dans le rôle de Dugat, un mécanicien. Le tournage a eu lieu lors des 24 heures du Mans Moto en 1980.

Salut champion - Moto Story © Base de Données de films français avec images
© Base de Données de films français avec images

3. Moto story (23 avril 1981)

Réalisation : Just Jaeckin

Grâce à des archives cinématographiques, Juliette Majoureau découvre qu'à l'occasion d'un 24 Heures du Mans moto, un grand champion Robert Lecomte a été chassé de son écurie, apparemment sans raison valable. Juliette et Syndicat se lancent à sa recherche et le retrouvent. Ils apprennent que celui-ci, pilote d'une grande marque, s'était insurgé contre la nomination de son équipier pour les 24 Heures, parce qu'il le trouvait trop jeune et inexpérimenté. D'où son renvoi. Lecomte est maintenant patron d'une petite entreprise de transports. Il part avec les trois journalistes, devenus ses amis, au 24 Heures du Mans. Il erre mélancoliquement, devant les stands de la marque pour laquelle il courrait l'année précédante.

Résumé issu du site de l'INA

 

Extrait avec Mehdi

 

Liste des épisodes de "Salut champion "

1. Seules contre tous (diffusé le 10 avril 1981)
2. La troisième mi-temps (diffusé le 16 avril 1981)
3. Moto story (diffusé le 23 avril 1981)
4. Les plus beaux jeux de notre vie (diffusé le 30 avril 1981)
5. Dans la roue des géants (diffusé le 7 mai 1981)
6. Le bon couloir (diffusé le 14 mai 1981)
7. L'été commence à Roland Garros (diffusé le 21 mai 1981)

8. La petite perle du Brésil (diffusé le 28 juin 1981)
9. Jeannot l'Américain (diffusé le 5 juillet 1981)
10. La Machination (diffusé le 12 juillet 1981)
11. Tempête sous un masque (diffusé le 19 juillet 1981)
12. Formule 1 (diffusé le 26 juillet 1981)
13. La course du roi Louis (diffusé le 2 août 1981)

La famille Ramdam (1990)

La Famille Ramadam est une sit-com créée par Aïssa Djabri et Farid Lahouassa et diffusée sur M6 à partir du 4 octobre 1990. Elle compte 40 épisodes de 26 minutes et était programmée chaque samedi à 19h25.

Mehdi interprète le fils ainé de la famille Ramadam, médecin. Chaque épisode s'ouvre sur la psychanalyse qu'il suit. 

La famille Ramdam

Distribution

  • Mehdi El Glaoui : Mehdi Ramdam, le fils ainé, médecin
  • Naima Lamcharki : Nedjma Ramdam, la mère
  • Sid Ali Kouiret : Driss Ramdam, le père
  • Mehdi Benzouai : ?Momo?, 
  • Maïwenn : Nadia Ramdam, la petite soeur
  • Nail Soud : ?Alilou?
  • Elie Sémoun : un des collègues de Mehdi, sa bonne conscience
  • Gérard Lecaillon : 

 

  • Chantal Alves : ?Patricia?
  • Pascal Librizzi : 
  • Bertrand Liebert : 
  • Marine Jolivet : La voisine
  • ? : Leila (une amie de Nadia)
  • ? : Le père de Driss Ramadam
  • ? : Serge (ami de Driss)
  • ? : Monsieur Chagardi

Images

La famille Ramdam © Alamy / Tout-Cécile-Aubry.frLa famille Ramdam © Alamy / Tout-Cécile-Aubry.frLa famille Ramdam © Alamy / Tout-Cécile-Aubry.frLa famille Ramdam © Scan belle-et-sebastien.e-monsite.comLa famille Ramdam © PerséeLa famille ramdam © AnnuseriesLa famille Ramdam © Scan belle-et-sebastien.e-monsite.com

Mehdi parle de "La Famille Ramdam"

En avril 2017, Mehdi était l'invité d'un des panels du festival Séries Mania dédié à La Famille Ramdam. 3 épisodes ont été projetés en partenariat avec l'INA (La série est introuvable à ce jour). L'occasion pour le journal Première de réaliser un entretien avec l'acteur (l'article d'origine est ici).

Première : Pour commencer, je dois avouer que je n’ai jamais vu La Famille Ramdam
Mehdi El Glaoui :
 Vous connaissez le pitch ? Ça commence toujours par une séance de psy. Je joue un jeune médecin qui a eu la mauvaise idée d’installer son cabinet sur le même palier que ses parents. Du coup, il a plein de problèmes, il va se confier à sa psy, et la psychanalyse lance l’épisode. C’était assez sympa comme concept. Bon, après, j’avoue que comme j’ai tourné ça en 1990, je ne me souviens pas de tout…

Comment avez-vous réagi quand on vous a proposé de venir présenter La Famille Ramdam ?
C’est la première fois qu’on me demande d’en parler ! J’étais assez surpris et heureux, parce qu’en général quand on me convoque pour ce genre de réunion, c’est pour parler de Belle et Sébastien ou du Jeune Fabre. Déjà, à l’époque, cette série était une grande fierté, c’était couillu de parler de l’insertion des Maghrébins en France de façon pas du tout caricaturale. Je tire mon chapeau aux producteurs et à M6. Les Ramdam était une famille intégrée, avec un fils médecin, on était loin du cliché du rebeu voleur. Pour l’époque, c’était courageux. Et ça soulignait le décalage qu’il peut y avoir entre la réalité et les caricatures qu’on fait des enfants d’immigrés. Beaucoup se sentent Français à 300%. Moi, je m’appelle Mehdi El Glaoui, mais je me sens très peu marocain, je n’ai jamais eu le sentiment de ne pas être intégré. Avec tout ce qui se passe aujourd’hui, la série a un écho très particulier, c’est assez passionnant.

Les programmateurs de Séries Mania en parlent comme d’un Cosby Show francais…
J’espère que je ne vais pas finir comme Bill Cosby… La comparaison s’arrête là ! (Rires) Mais c’est vrai qu’il y avait un peu de ça. Avec quand même des problématiques et un humour très français. Moi, à l’époque – et encore aujourd’hui, d’ailleurs – j’avais du mal à sortir de l’image de Belle et Sébastien

Et ça avait changé le regard qu’on portait sur vous ?
Tout à coup, la communauté maghrébine a découvert que j’avais des racines marocaines. C’était pas forcément écrit sur ma gueule. Je me retrouvais avec plein de nouveaux fans. J’étais heureux, parce que ça donnait une fierté à des gamins qui s’appelaient Mohammed, à qui certaines choses paraissaient inaccessibles et qui se disaient soudain qu’ils pourraient devenir médecin, ou acteur. J’avais une double culture, une double identité, mais c’était naturel, pas revendiqué, je ne me vivais pas comme un porte-drapeau.  

J’imagine que c’était d’autant plus fort que, avec Belle et Sébastien, vous étiez un emblème de la France des Trente Glorieuses…
Bien blanche !

Au panthéon de l’histoire de France…
Oui, en tout cas au panthéon de la SFP et de l’INA. Bon, j’ai fait plein d’autres choses aussi, j’ai joué pour Corneau dans Le Cousin… Mais La Famille Ramdam, c’est vrai que c’était particulier.

Quand on vous a proposé la série, l’ambition politique et sociale était totalement revendiquée ?
Politique, je ne sais pas, mais sociale, oui. C’était produit par Vertigo, la boîte de Black Mic-Mac et La Vérité si je mens ! Ils avaient envie de rigoler en parlant de différences culturelles. Je ne pense pas que c’était politique à proprement parler, ils avaient juste capté que la France était multiculturelle et qu’il était temps de le montrer.

Ça avait l’air plus simple à l’époque…
J’en suis pas si sûr. Mitterrand était au pouvoir depuis 81, on pourrait croire que c’était plus ouvert, mais du côté des chaînes de télé en tout cas, c’était encore très sclérosé. M6 avait eu du courage de se lancer dans cette aventure. 

Voir aussi

Inspecteur Moretti (1997)

Inspecteur Moretti est une série policière française créée par 2 épisodes : "La maison brûlée" et "Un enfant au soleil". Elle a été diffusée sur France 2 en 1997.

La maison brûlée © Base de Données de films français avec images
© Base de Données de films français avec images

Synopsis

Résumés issus de journaux TV 

Florence Moretti, la trentaine toute récente, est un inspecteur à l'autorité non dépourvue d'humour. Cette série met l'accent sur la vie quotidienne d'un commissariat aussi bien que sur la vie personnelle de l'inspecteur Moretti, amoureuse d'un médecin humanitaire en mission en Afrique, mais qui malheureusement ne peut pas avoir d'enfant.

  • La maison brûlée

Au moment où elle rentre chez elle, une adolescente, Marie, entend une forte explosion à l'interieur de sa maison. Elle a juste le temps d'échapper à l'incendie qui ravage la villa tandis que deux truands armés la poursuivent. Alors qu'elle se trouve au chevet de son mari malade, Florence Moretti est appelée d'urgence sur les lieux. Elle découvre deux cadavres carbonisés, qui seraient ceux des parents de Marie... A la suite de ce double assassinat, Florence Moretti découvre au fil des ses investigations un trafic de drogue et une affaire de racket organisée par une bande de voyous du lycée.

  • Un enfant au soleil

Florence Moretti arrive en urgence sur une scène de crime pour enquêter sur le meurtre de Robert Marquis. Le lieu du meurtre est assez inhabituel puisqu'il s'agit d'un labyrinthe de parc pour enfants. La victime était le directeur d'une institution pour enfants handicapés appelé "Les Violettes". Son épouse fait comprenre à l'inspecteur Moretti qu'il n'était pas l'homme tranquille que tout le monde pensait. Il s'apprétait à s'enfuir en abandonnant sa femme...

Fiche technique

Réalisateur : Gilles Béhat
Scénaristes : Colette Djidou et Jean-Jacques Kahn
Musique : Jean-Pierre Mas (ép 2)
Diffusion originale : 31 janvier 1997 (La maison brûlée) ; 30 mai 1997 (Un enfant au soleil)
Chaîne : France 2

Distribution

La maison brûlée

Alicia Alonso : Inspecteur Florence Moretti
Luc Bernard : Müller
Mehdi El Glaoui : Sliman/De Niro
Alain Rimoux : Lulu
Nicole Jamet : Maria Lubitsch
Julie Marboeuf : Noémie
Pierre-Marie Escourrou : Didier
Claude Brosset : Rabier
Stéphanie Pasterkamp : Marie
Philippe Bas : Dan
Erwan Demaure : Guillaume
Béatrice Bruno : Virginie Lévêque
Harry Cleven : Juan
Smaïl Mekki : Rachid
Jean-Marc Truong : Big Boss

 

Un enfant au soleil

Alicia Alonso : Inspecteur Florence Moretti
Alain Rimoux : Lulu
Luc Bernard : Müller
Mehdi El Glaoui : Sliman/De Niro
Claude Jade : Madame Marquis
Pierre-Marie Escourrou : Didier
Claude Brosset : Rabier
Nicole Jamet : Maria Lubitsch
Julie Marboeuf : Noémie
Jean Dalric : Dubail
Rufus : Salengre
Victor Enginger : Nico
Alice Béat : Anne-Louise
Faby Schneider : La jeune soignante
André Crudo : Robert Marquis
Yann Roussel : Thiem
Marie Marczack : Andrée
Claude Grognet : Le directeur de la banque
Nicolas Protat : Gamin
Françoise Pinkwasser : La mère
Tansou : Raymond
Maurice Lustyk : Lionel
Marie-Christine Letort : L'animatrice
Jean-Luc Horvais : Le garçon de restaurant
Dominique Thomas : Le chef
Enrique Sampaio : Le Cubain
Isabelle Leprince : La prostituée
Bernard Rousselot : L'opérateur labo
Dany Laurent : La mère de Florence Moretti (voix)
Hans Meyer : Le Vieux

Sources : Télé 7 Jours/PhP88 ; IMDb

Autres projets

Médecins de nuits

En 1980, Mehdi est au générique du premier épisode de la saison 2 de la série Médecins de nuit, réalisé par Bruno Gantillon. L'épisode est diffusé pour la première fois le 14 mars 1980 sur Antenne 2

Cap des Pins

Mehdi est apparu dans la série quotidienne Cap des Pins. Elle compte 291 épisodes de 24 minutes et a été diffusée sur France 2 du 14 septembre 1998 au 21 mars 2000.

La vie devant nous

Mehdi a fait une apparition dans la série La vie devant nous en 2006 dans le troisième épisode de la saison 2 Arrestation. Il jouait le rôle d'un inspecteur.

Date de dernière mise à jour : 23/09/2020

  • 4 votes. Moyenne 3.25 sur 5.