Belle et Sébastien

Belle et Sébastien

Les autres livres de Cécile Aubry

Le Trouble des Eaux (1959)

Le trouble aux eauxAuteur et illsutratrice : Cécile Aubry
Editeur : J.Olivien
Collection : Romans de France
Imprimerie : Clerc à Saint-Amand

Date de parution : janvier 1959
Nombre de page : 159

Genre : Roman illustré

 

Voir sur le catalogue de la BNF

 

Dis, pourquoi ?, 1967 (Préface)

Dis pourquoiCarte d'identité

Préface de Cécile Aubry

Date de parution : 1967

Editeur : Hachette

Type : livre pour enfant 

500 questions, 1000 réponses, Même les parents apprennent des tas de choses...

Ancien et beau livre pour répondre aux questions de tous les enfants sur plusieurs thèmes : Promenons-nous, aimons les bêtes, nos amies les plantes, dans le ciel, ce que nous sommes, portons nous bien, nous sommes savants, dans la maison, la vie pratique, vivons en société... De quoi apporter des réponses sur le corps humains, les phénomènes climatiques,, la mer, l'aimentation, les animaux, pourquoi, pourquoi, pourquoi ? 
 

Angélique et Sylvain (1971)

Le Jeune Fabre, 1973

Le jeune fabre

Carte d'identité

Date de parution : 1973 (suite à la série "Le jeune Fabre" tournée en 1972)

Editeur : Presses Pocket

Type : roman

Jérôme Fabre a quinze ans. Il a grandi dans le joyeux désordre des bohèmes de Montmartre. Son père, Daniel, qui est peintre, n'a trouvé son équilibre ni dans son art ni dans ses amours avec Julia. Le même feu brûle dans la passion difficile qui lie Daniel à Julia et dans le premier émoi de Jérôme.

Ce livre, tout en nuances, est simplement l'histoire tendre et parfois cruelle de la poursuite du bonheur. Cécile Aubry nous la conte avec une pudeur et une sensibilité rares.

Mes sorciers, 1974

Mes sorciersCarte d'identité

Date de parution : 1974

Editeur : Julliard

Collection : Collection Idée Fixe

Type : Roman

Attention !... N'allez pas confondre mes sorciers avec ces vulgaires jeteurs de sorts qui d'ailleurs ne jettent rien du tout. Non. Surtout pas. Les miens sont estimables. Ils honorent l'humanité. Sorciers sans but lucratif ne sachant que lancer sur le réel une pincée de merveilleux.

Mes faribolants amis chercheurs de merveilles. Mes faiseurs de sortilèges qui m'ont donné le gout d'agrémenter le raisonnable. D'aimer les fins heureuses. Ce qui est parfaitement logique : si on venait les chercher, mes sorciers, mais c'était pour arranger des faits déplorables ! Ils étaient tellement serviables et si bienfaisants...

C'est grâce à eux que mon enfance est truffée de mirobolants souvenirs. De rencontres mémorables. De vies parallèles...

Troublants ? Oui.

Un peu effrayants ? Parfois.

Inoubliables ? Toujours.

Cécile Aubry            

Hervé et l'anneau d'émeraude, 1975

Carte d'identité : 

Illustrateur : Jacques Pecnard

Date de parution : 1975

Editeur : Bibliothèque verte, Hachette

Nombre de pages : 182

Synopsis :

«Retrouver l'anneau d'émeraude ? Allons donc ! Tu es fou, Hervé ! s'écrie le capitaine Le Goff. Cet objet n'a jamais existé que dans la légende.»

Et pourtant... Si la bague aux vertues magiques était réellement enfouie quelque part sous la falaise qui domine l'océan ? Sous le Tertre Vert, par exemple, où Hervé a entendu, en se promenant avec sa chienne Esmeralda, le mystérieux chant de la Dame Blanche ?

Mais pour décider une équipe d'archéologues à y entreprendre des fouilles, il faudrait lui fournir une preuve, si minime soit-elle, que la Dame Blanche a réellement existé. Au cours d'une baignade, dans une mer déchaînée, Hervé et son amie Sophie, suivis d'Esmeralda vont découvrir une grotte sous-marine qui contient peut-être le secret de la falaise !

Hervé au château, 1977

Carte d'identité : 

Illustrateur : Romain Simon

Date de parution : 1977

Editeur : Bibliothèque verte, Hachette

Nombre de pages : 184

Synopsis : 

  Ah ! Cette Sophie, quelle tête de mule ! D'abord, elle a convaincu Hervé de l'accompagner dans un chantier de jeunes, en Picardie. Adieu les baignades sur la côte bretonne ! Ils passeront leurs vacances à restaurer le château d'Olnay, construit au XVème siècle et qui menace ruine.

  Maintenant que les travaux sont commencés, Sophie prétend vaincre la malédiction qui, selon la légende, poursuit la famille d'Olnay. Pour cela, il suffit de retrouver un tombeau de marbre blanc que, depuis des siècles, les châtelains successifs s'évertuent à chercher !

  Malgré sa bonne volonté, Hervé ne croit guère au succès de la tentative. Et pourtant, un jour, sa chienne Esméralda disparaît dans le château, pour réapparaître mystérieusement trente-six heures plus tard...

David et Prisca : La source oubliée (1975) et Vivre avec toi (1976)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carte d'identité : 

Ensemble : David et Prisca

Date de parution : 1975 et 1976

Collection : Ariane

Editeur : Hachette

Résumé : 

David... Prisca... Un amour rêvé sur une plage de Bretagne, jadis. Un amour fervent.
Après huit ans de séparation, Prisca croit avoir oublié.
Pourtant, le souvenir surgit un jour. Et voilà Prisca saisie de l'intense désir de retrouver... Qui donc ? Le bel adolescent blond de son enfance ou l'adulte qu'est devenu David ? Que fait-il ? Où se trouve-t-il ?... La recherche est ardue.
Lorsque Prisca parvient enfin à rejoindre le jeune homme dans une région sauvage des Pyrénées, le rêve s'effondre. Prisca doit affronter la réalité : le nouveau David, un photographe de presse barbu, en révolte permanente avec la société qu'il récuse.
Mais Prisca n'est plus la fille timide que David appelait sa mouette. Elle se sent, à présent, capable de prendre en main sa destinée. Il s'agit de comprendre et de conquérir David, car elle n'a jamais cessé de l'aimer.
Il ne se trouble guère au moment de la rencontre. La source merveilleuse serait-elle tarie ? David s'est d'ailleurs engagé dans une mauvaise affaire. Il semble se cacher...

(Roman achevé le 28 juillet 1976 au Moulin Bleu)

Je n'avais pas pensé à toi, 1977

Carte d'identité : 

Date de parution : 1977

Editeur : Julliard

Synopsis : 

La vie de Gilliane aurait pu être simple, calme, conformiste. Elle avait commencé tout autrement. Il y avait eu d'abord les amours enfantines. Avec ceux qu'elle appelait "les enfants de moulin", elle est entré dans un cercle enchanté. Ils lui ont apporté l'innatendu, le merveilleux. Puis il y a eu les amours adolescentes. Pendant la guerre, les enfants de moulin ont reparu. Ils se sont retrouvés, ils se sont aimés, ils se sont un peu déchirés, ils se sont un peu mariés, ils se sont un peu séparés. Alors, lasse de ces jeux, Gilliane a emmené son fils et est partie. Elle s'est fait une vie indépendante, enfin libre. Pendant vingt ans elle a volontairement tout effacé. Mais le destin - ou peut-être Freya, cette femme aux dons étranges qui avait obsédé son enfance - peut apporter ce qu'il veut, quand il veut. Le jour où elle rencontre Julien, au cours d'une étape à Salzbourg sur la route de Venise, et où il l'oblige à se souvenir de tout ce qu'elle avait voulu oublier, Gilliane s'aperçoit que le bonheur est à sa portée et que la vie n'est jamais terminée.

Résumé Tout-Cécile-Aubry

La Grande Bastide, 1979

Carte d'identité :

Date de parution : 1979

Editeur : Julliard

Résumé (Tout Cécile Aubry) : 

La Grande Bastide, ses deux tours d’angle, ses vieilles pierres auxquelles les temps et les soleils ont donné le ton nuancé de l’abricot très mûr; la grâce précieuse des oliviers, la sombre ardeur des cyprès; les fontaines parmi les collines de Provence… c’est tout cela, la Grande Bastide : des parfums, des sons, des couleurs, ces substances à la fois bénéfiques et vénéneuses qui se déposent en vous et sont Impossibles à détruire. Un piège à souvenirs. Des passions éphémères viennent s’y prendre, se tressent, se dénouent sans parvenir à s’échapper tout à fait, l’amour s’y égare parmi les tendresses enfantines.
Qui préside à ces jeux graves : tante Victoire ou la dernière venue, Clarisse? La Grande Bastide jette un sort à ceux qu’elle choisit. Est-ce pour le temps d’un été, ou pour la vie entière ?

(Roman achevé le 13 janvier 1979 au Moulin Bleu)

Sébastien et l'aigle blanc (1979)

Le bonheur volé, 1981

Carte d'identité :

Date de parution : 1981

Editeur : Julliard

Résumé : 

  Une petite ville de province aux environs de Paris. Une maison, sa cour, son jardin. Une monde clos où vivent Marguerite Gervois, sa fille Claude et le fils de celle-ci, Simon.

  Claude, pianiste célèbre, a mis tous ses espoirs dans Simon pour partager sa passion de la musique. Mais Simon a vingt-deux ans, il veut s'affirmer par lui-même et ne pas se prêter au vedettariat où sa mère aurait aimé l'entraîner. D'où une grande incompréhension entre mère et fils.

  Plus grave encore, un dimanche de juin, Simon découvre dans le grenier des photos d'amateur qui évoquent la jeunesse de sa mère. Ces photos ne disent pas tout, elles insinuent une vérité gênanter.

Au sujet de son père, Simon se contentait d'une fable.

On lui cache la vérité, il en a la certitude.

Il va s'acharner passionnément à comprendre.

Il tient le fil, il ne le lâchera plus.

   Un chemin difficile qui le mène vers le père qu'il n'a jamais connu...

 

(Roman achevé le 26 février 1981 au Moulin Bleu) 

Date de dernière mise à jour : 18/11/2018

  • 5 votes. Moyenne 4.00 sur 5.