"Une histoire dont tout le monde parle avec nostalgie"

Nicolas Vanier publie une nouvelle version de "Belle & Sébastien" chez XO Editions. [© ERIC TRAVERS]

Le remake du film «Belle et Sébastien», tourné par Nicolas Vanier cette année en Haute-Maurienne, se décline en roman, adapté lui aussi par l’explorateur français.

A la différence du livre de la romancière Cécile Aubry paru en 1966, il est situé en pleine Seconde Guerre mondiale, et l’on y suit les traces du jeune Sébastien et de sa chienne Belle face à l’envahisseur allemand. Une évolution voulue par Vanier pour transmettre aux nouvelles générations ses propres souvenirs de l’œuvre.

Comment avez-vous découvert l’histoire de «Belle et Sébastien» ?

Par le feuilleton télé des années 1960, sur l’ORTF. Je suis devenu admiratif de la liberté de cet enfant et de son chien. Une histoire dont tout le monde me parle encore avec nostalgie.

Votre adaptation vise surtout le jeune public ?

Je voudrais qu’il connaisse le même engouement que le mien à l’époque, c’est pour ça que j’ai gardé les bases de l’œuvre de Cécile Aubry : la montagne, l’amitié d’un enfant pour son chien et des valeurs de solidarité et de courage.

Avez-vous écrit le roman avant le scénario du film ?

J’ai commencé par le scénario, qui a fait évoluer le roman, pour le rendre plus intéressant dans la dramaturgie.

Est-ce un travail que vous aimez autant que la réalisation ?

J’aime beaucoup le travail de l’écriture, où les descriptions sont particulièrement présentes. En revanche, ne pas l’adapter sur grand écran peut être frustrant. On imagine des lumières, des décors, des paysages, qu’on a envie de concrétiser en de très belles images.

Justement, l’adaptation au cinéma est aussi pour vous un biais pour magnifier les paysages français ?

En effet, la France est un pays magnifique, et après avoir montré au public les superbes vues de Sibérie et du grand nord, j’avais aussi envie de prouver qu’à côté de chez nous, il y a tous les types de paysages imaginables, qu’on possède un vrai trésor naturel. On n’a pas besoin d’attendre la cohue des sports d’hiver, ou la foule se masse dans les stations pendant un mois.  C’est toute l’année qu’il faudrait en profiter !

Quel est l’état d’avancement du film ?

Le film est actuellement en post-production et en montage. Il sortira en avant-première, très en amont, le 30 septembre (le film sort sur tout le territoire le 18 décembre prochain, Ndlr), à Lanslebourg, en Maurienne, là ou on a tourné Belle & Sébastien. C’est une promesse que j’ai faite, eu égard à l’accueil et la gentillesse des habitants.

Quels sont vos projets futurs ?

J’ai envie d’évoluer vers la fiction, et Belle & Sébastien était une façon pour moi de prouver que je pouvais mener un tel projet à terme. Il s’agira de l’adaptation de mon roman L’or sous la neige, paru en 2004, et pour lequel j’espère réunir un beau casting de stars internationales.

Belle et Sébastien, de N. Vanier, XO Editions, 19,90 €. Sortie du film le 18 décembre 2013.

http://www.directmatin.fr/culture/2013-05-30/nicolas-vanier-une-histoire-dont-tout-le-monde-parle-avec-nostalgie-475799

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site