Belle et Sébastien renaissent dans nos montagnes

Nicolas Vanier prend grand soin de ses petits “Sébastien”, Félix et sa doublure savoyarde, Pierre. Ce jour-là, le petit Félix doit jouer une scène où Sébastien descend le long d’une falaise pour sauver un cabri coincé dans une grotte.   Tchéky Karyo prend son rôle de grand-père des montagnes très à cœur. Il a été “fasciné” par les paysages du Vercors. Les parois abruptes de la région étaient idéales pour le tournage. En octobre, l’équipe reprendra le travail en Savoie.

Nicolas Vanier prend grand soin de ses petits “Sébastien”, Félix et sa doublure savoyarde, Pierre. Ce jour-là, le petit Félix doit jouer une scène où Sébastien descend le long d’une falaise pour sauver un cabri coincé dans une grotte. Tchéky Karyo prend son rôle de grand-père des montagnes très à cœur. Il a été “fasciné” par les paysages du Vercors. Les parois abruptes de la région étaient idéales pour le tournage. En octobre, l’équipe reprendra le travail en Savoie.

Un frêle bambin de 7 ans suspendu par une simple corde en haut de la falaise, c’est la scène que quelques randonneurs surpris ont pu observer la semaine dernière à Font-d’Urle (Drôme). Et c’est bien de cela qu’il s’agissait : une scène. Celle qui devrait apparaître dans le prégénérique du nouveau film de Nicolas Vanier, “Belle et Sébastien”.

L’explorateur amoureux des chiens s’est en effet lancé dans l’adaptation de la série éponyme des années 1960. “C’est une série qui m’a marqué car j’ai toujours aimé la montagne, confie le réalisateur. Et puis l’histoire de l’enfant et du chien, c’est un peu la mienne.”

Un film à trois couleurs : vert, jaune, blanc

Mais pour les quatre jours de tournage à Font-d’Urle, point de chien à l’horizon. Le patou des Pyrénées pourra se reposer, comme toute l’équipe, jusqu’au mois d’octobre, quand reprendra le tournage en Haute-Maurienne (Savoie).

Car Nicolas Vanier veut mettre en avant chaque saison dans son film. “Il y aura trois couleurs : le vert qui s’achève ici, le jaune, qui sera tourné en octobre et le blanc en hiver”, explique-t-il.

Et si les verts pâturages de Font-d’Urle se prêtent bien à ses desseins, c’est pour ses parois abruptes que l’équipe de Nicolas Vanier a fait le déplacement. Mais aussi, reconnaît celui qui possède un camp à Vassieux-en-Vercors, pour des “raisons affectives”. L’occasion pour lui de passer voir ses chiens et de faire découvrir à son équipe et aux futurs spectateurs ce paysage exceptionnel.

Un exercice de haute voltige

Et pas question pour les acteurs d’avoir le vertige ! Dans la scène tournée à Font-d’Urle, le petit Sébastien, joué par le jeune Félix Bossuet, recruté sur casting à Paris, doit descendre le long d’une falaise abrupte pour sauver un cabri.

Un exercice de haute voltige pour l’acteur, mais cette fois, il veut montrer qu’il est aussi courageux que sa doublure. Pierre, 8 ans, a en effet été sélectionné pour le seconder lors d’un casting dans son école de Modane (Savoie). Le jeune garçon pratique l’escalade en club.

C’est donc harnaché par une corde, et précédé par un professionnel de l’alpinisme qui assure sa sécurité, que Félix se lance dans la descente, tandis que Tchéky Karyo, qui interprète son grand-père, réclame avec force le silence à l’équipe de tournage et aux quelques touristes curieux. Le spectacle peut commencer…

LES ACTEURS

Sébastien est incarné par Félix Bossuet et son grand-père par Tchéky Karyo. Margaux Chatelier et Dimitri Storoge sont également à l’affiche. Une apparition de Mehdi El Glaoui, qui jouait le petit Sébastien dans la série des années 60, est prévue.

À l’origine du projet

Produit par Clément Miserez et réalisé par Nicolas Vanier, le film doit son scénario à Fabien Suarez et Juliette Sales, qui se sont librement inspirés de la série de Cécile Aubry.

le calendrier

Le tournage a débuté le 25 juin en Savoie. Puis il a investi le Vercors jusque fin juillet. Le tournage reprendra à l’automne puis en hiver. Le film est attendu pour Noël 2013.

les précédents films de nicolas vanier

Nicolas Vanier a déjà réalisé plusieurs films : “Au nord de l’hiver”, “l’enfant des neiges”, “l’odyssée blanche”, “Le dernier trappeur”, “Loup”, “L’or sous la neige”.

http://www.ledauphine.com/france-monde/2012/08/05/belle-et-sebastien-renaissent-dans-nos-montagnes

Le Dauphiné Libéré Font d'Urle Vercors

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site