49 ans après, Belle et Sébastien reviennent sur les écrans de cinéma

Nicolas Vanier redonne vie à une histoire qui a ému toute une génération, en la transposant pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nicolas Vanier redonne vie à une histoire qui a ému toute une génération, en la transposant pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1965, les aventures du chien Belle et de Sébastien, un garçon de six ans, arrivent sur les télévisions françaises. Imaginée par Cécile Aubry, cette histoire raconte l’amitié nouée entre un orphelin recueilli par un montagnard et un chien qui se laissera apprivoisé petit à petit.

À cette époque, la série rencontre un grand succès. Les quinquagénaires d’aujourd’hui se souviennent encore du générique et de l’émotion suscitée par cette histoire en noir et blanc.

En 1983, les enfants, âgés maintenant d’une trentaine d’années, retrouvent les mêmes émotions grâce au dessin animé réalisé par des équipes japonaises. Là aussi, le générique fait mouche, ainsi que l’histoire qui garde la même force.

Ce 18 décembre, avec la sortie du film “Belle et Sébastien”, Nicolas Vanier redonne vie à l’histoire de Cécile Aubry en la transposant pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour ce passionné de chiens et de grands espaces, cette histoire d’amitié née sur les pentes de la montagne avait tous les ingrédients pour lui plaire.

Dans ce long-métrage, il fait un clin d’œil à la version originale puisque celui qui a joué Sébastien, en 1965, Medhi El Glaoui sera à l’écran, sous les traits d’un habitant du village.

http://www.ledauphine.com/savoie/2013/09/29/49-ans-apres-le-feuilleton-de-cecile-aubry-belle-et-sebastien-revient-sur-les-ecrans-de-cinema

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site