Belle et Sébastien

Belle et Sébastien

Secrets de tournage sur Belle et Sébastien

Le 18/12/2013 à 00:00

Ajouter au calendrier

Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Belle et Sébastien" et de son tournage !

Une cinquantaine d'année plus tard...

Belle et Sébastien est directement adapté de la série télévisée Belle et Sébastien de 1965 puisqu'il en reprend la trame. Créée par Cécile Aubry, la série a connu des suites : Sébastien parmi les hommes en 1968 et Sébastien et la Mary-Morgane en 1970, le tout diffusé à l'époque sur la première chaîne de l'ORTF.

Au-delà de la télé

Le film Belle et Sébastien n'est pas la première adaptation de l'histoire racontée par la créatrice du feuilleton télévisé, Cécile Aubry. En effet, en parallèle de la série, Aubry a écrit une série de romans autour de son propre univers en six tomes et quelques années plus tard, en 1981, la chaîne japonaise NHK a récupéré le récit afin d'en faire une série animée de 52 épisodes : Belle et Sébastien.

Sébastien et Sébastien

Mehdi, le jeune comédien qui incarnait Sébastien dans la série originale Belle et Sébastien de 1965, joue un rôle dans la récente adaptation de Nicolas Vanier. Il a évidemment laissé Sébastien à un acteur plus jeune, en la personne deFélix Bossuet, et récupère le rôle d'André.

Chiens des neiges

Du haut de sa filmographie, deux thèmes centraux se dégagent du réalisateur Nicolas Vanier : les animaux canins et la neige. En adaptant Belle et Sébastien (1965), cet explorateur friand de déserts enneigés continue sur la lancée de ses films précédents comme Loup (2009), Le Dernier trappeur (2003) ou L'Enfant des neiges (1995), dont les affiches contiennent d'ailleurs des éléments similaires à celle de Belle et Sébastien : un canidé, un humain et de la neige.

Tout un roman !

Comme à son habitude, le réalisateur Nicolas Vanier signe le roman tiré de son film Belle et Sébastien. Il l'avait fait pour bon nombre de ses films précédents : L'Enfant des neiges (1995), L'Odyssée blanche (1999) et Loup (2009).

Belle sous la neige

Le réalisateur Nicolas Vanier a été recruté par les producteurs de chez Gaumont pour réaliser cette adaptation deBelle et Sébastien et a accepté de le faire car il venait de reporter le projet d'adaptation de son roman L'Or sous la neige où Robert Redford était pressenti dans le rôle principal.

Remonter le temps

Alors que l'histoire originale prend place dans les années 60, le personnage de Sébastien étant né le 20 janvier 1959, jour de la Saint-Sébastien, le film Belle et Sébastien se déroule dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale à la demande du réalisateur Nicolas Vanier. Une volonté que le metteur en scène explique : "C’était un parti-pris esthétique car je ne voulais pas montrer la montagne telle qu’elle est devenue aujourd’hui (...) [Cela] m’a permis de renouer avec une dimension essentielle de la série : l’aventure, le voyage et la notion de passage. La guerre et la fuite des Juifs vers la Suisse s’inscrivaient parfaitement dans cette continuité."

Un casting particulier

Pour recruter le jeune comédien qui incarnerait Sébastien, Nicolas Vanier a reçu plus de 2 400 candidatures. Un long processus d'écrémage a résulté sur 12 finalistes que le réalisateur a emmenés chez lui dans le Vercors où les enfants ont pu rencontrer ses propres chiens de traineau. C'est à l'issue de ce casting inhabituel qu'il a choisi Félix Bousset.

Zaz et Sébastien

La chanteuse Zaz participe à la bande-originale de Belle et Sébastien. C'est la deuxième fois qu'elle prend part à la musique d'un film puisqu'elle avait interprété Les Coeurs-volants dans le film de Martin Scorsese, Hugo Cabret(2011). Dans le film de Nicolas Vanier, elle chante en duo avec Félix Bossuet qui joue Sébastien sur une idée de Vanier qui l'avait entendu fredonner lors des repérages du décor du refuge.

Docteur Félix

Belle et Sébastien marque le premier grand rôle du jeune Félix Bossuet mais aussi sa première apparition dans un métrage tous formats confondus : "Ça m’a fait bizarre de me voir à l’écran, surtout que c’était la première fois. J’ai envie de continuer mais si je n’arrive pas à devenir acteur, je veux devenir docteur !", se souvient-t-il.

Trinité

Comme le film se passe sur trois saisons (été, automne et hiver), le tournage de Belle et Sébastien s'est déroulé sur ces trois saisons en temps réel. Le réalisateur Nicolas Vanier tenait à filmer en décors naturels et sans utiliser d'artifices météorologiques. "C'était un pari coûteux et risqué", raconte le metteur en scène qui ajoute que tourner un film sur une longue période avec un enfant et un chien en tête d'affiche constituent les pires craintes d'un producteur.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !